Jean-Luc Nancy.jpg

Jean-Luc Nancy : Anastasis de la pensée
Jean-Luc Nancy: Anastasis of Thinking

Organisateurs / Organisers

Divya Dwivedi, Jérôme Lèbre, Shaj Mohan, Maël Montévil et François Warin

Dates et lieux / Time & Location

22 janvier 2022
11h30- 18h

Petite salle, 
Centre Pompidou, 
75004 Paris

aucune inscription requise

no registration required

23 janvier 2022
10h-18h30

Amphithéâtre Evariste Galois,
École Normale Supérieure, 
45 rue d'Ulm, 75005 Paris

s'enregistrer par email 
register by email
mael.montevil@ens.psl.eu

24 janvier 2022
10h- 18h30

et pour suivre les autres jours à distance

ONLINE
Par ZOOM

Screenshot 2022-01-04 at 8.54.09 PM.jpeg
Galois.jpeg

Présentation / Concept note

Jean-Luc Nancy : Anastasis de la pensée

… ne touchant pas ce corps, touchant à son éternité – Jean-Luc Nancy (Noli me tangere) 


Après la mort de Jean-Luc Nancy, son œuvre singulière permet de maintenir le contact avec lui. Nancy a toujours été proche des préoccupations majeures de la philosophie – temps, être, espace, négativité, forme, image. Ayant choisi de rester à Strasbourg, il a joué un grand rôle dans cette ville et décentré ainsi l’inventivité que l’on risquait d’attribuer à la seule capitale. Il a visité le sens des textes de Descartes, Kant, des romantiques allemands, de Hegel, Husserl et Heidegger, ainsi que de ses contemporains – Derrida, Lyotard, Lacan, Deleuze. Considérant qu’une histoire particulière de la philosophie avait pris fin, il a montré que celle-ci peut se lever à nouveau, touchant à son éternité ; il a invité à la recommencer de manière multiple, métaphysique, politique, littéraire, esthétique… Cette levée ou anastasis “ne provient pas de soi” mais “vient de l’autre, ou bien elle relève de l’autre en lui” (Noli me tangere). Ainsi il entretenait des amitiés et créait des événements pour que s'ouvrît encore et toujours la possibilité de cette arrivée de l’autre. 


Se souvenir de lui, c’est donc recommencer d’une manière plurielle avec lui pour assurer sa levée plus que sa relève dans l’avenir de la pensée. Pour initier cette tâche nous organisons trois journées dans l’horizon de cette anastase, composées de conférences, films, interventions musicales et en images, lectures de textes de Nancy, tous engageant une réflexion sur les thèmes multiples de sa pensée : le corps, le toucher, le monde, le sens, la communauté, la démocratie, la valeur, les arts , la religion, la technique, la mort, le temps…

--------------------------

Jean-Luc Nancy : Anastasis of Thinking

 

… not touching this body, to touch on its eternity - Jean-Luc Nancy (Noli me tangere)


The philosophical corpus of Jean-Luc Nancy is now the contact between us and him. Nancy has given us a singular-plural of body of works in the history of philosophy. Nancy was never distant from the central concerns of philosophy—time, being, spanne, the negative, form, categories—and from philosophy itself even when it was in fashion to be non-philosophers. While being at a remove from the centre of the inventive era of philosophy in Paris by withdrawing into the distant of Strasbourg, Nancy was revealed to be the very heart of that era. He drew out the sense of the philosophical corpus of Descartes, Kant, the German Romantics, Hegel, Husserl, and Heidegger, and also that of his contemporaries — Derrida, Lyotard, Lacan, Deleuze. His thought explored and released the spores of other beginnings which were metaphysical, political, literary, and aesthetic. He nurtured friendships and created events which kept open the possibility of the arrival of the other in the philosophical tradition for a chance of anastasis. 


Nancy’s corpus opens on to another beginning of philosophy through the examination of the constructions of its identity and history, towards the revealing of the sense of the “end” of a particular history of philosophy. Nancy shows philosophy to be that which exists necessarily through its conductance of eternity. To remember him is to begin with him again, so that he may arise in the future of thinking, so that we may think together towards the anastasis of philosophy — “Anastasis comes to the self from the other or arises from the other within the self” (Noli me tangere, 19). To begin this task we will hold three days of celebration of Jean-Luc Nancy with the reading of texts by his friends, films about him, musical performances, and discussions exploring the themes which concerned Nancy throughout his life —body, touch, world, sense, community, democracy, value, poetry, cinema, the arts, religion, technology, death, time.

Horaires / Schedule

Samedi / Saturday 
22 janvier / 22 January 


Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris, 
dans le cadre du Festival Hors Pistes : “L’âge des images”

11h30     : Jérôme Lèbre, Part’âges
11h45    : Divya Dwivedi, Le commencement de Jean-Luc Nancy
12h00    : Shaj Mohan, Deconstruction and Anastasis
12h15    : Danielle Cohen-Levinas, Être partout où est la vie. Mourir infiniment
12h30     : Discussion
12h45     : Pause
13h30     : Jean-Christophe Bailly, La surprise recommencée du sens
13h45     : Clemens-Carl Härle, L'immémorial. Nancy et le portrait
14h00    : Avital Ronell, Addiction – Adoration
14h15      : Discussion
14h30     : Pause
14h45     : Simone Fluhr, L’homme, ce vieil animal malade (film) 
16h15      : Pause 
16h30     : André Bernold, Hélène Nancy, Avec Sans Avec (montage de textes avec Augustin Nancy et la participation exceptionnelle de Dominique Reymond)
17h30     : Pause 
17h40     : Rodolphe Burger et Pierre Alferi, Meaningless (performance musicale)

 

 --------------------------

Dimanche / Sunday 
23 janvier / 23 January 


Amphithéâtre Evariste Galois, ENS, 45 rue d'Ulm, Paris

10h    : Claire Denis, Vers Nancy (film)
10h15  : François Warin, Jean-Luc Nancy, La grande santé (texte lu par Hélène Nancy)
10h30    : Première session 


Marcia Cavalcante Schuback, Exister : transitivement
Maël Montévil, Biologie et étrangeté du corps
Philippe Choulet, Inclus Spinoza en toi (discours de réception de Spinoza pour Jean-Luc Nancy à l'Académie des Philosophes)    
Discussion


11h30    : Pause
11h45    : Deuxième session


Sergio Benvenuto, Parler à Jean-Luc Nancy
Etienne Balibar, Quelle « sortie » de la religion (par la religion) ? 
Discussion


12h45    : Pause – Repas
14h    : Phillip Warnell, Outlandish : étranges corps étrangers (film)
14h30    : Troisième session 


Daniela Calabro, La peau du monde – finitude et existence
Pierre-Philippe Jandin, La lumière crépusculaire
Gérard Bensussan, L’expérience de la liberté
Discussion


15h30    : Pause
15h45    : Suzanne Doppelt, Still Life (texte et images)
16h    : Quatrième session


Benedetta Todaro, Être borderline : lorsque le trauma n'a pas fait trame
Laurence Joseph, L’appel de l’intime
Jacob Rogozinski, Face à l’im-monde.
Discussion


17h     : Pause
17h15 : Philippe Poirier, L’expérience intérieure (film) 

--------------------------

 

Lundi / Monday
24 janvier / 24 January 


En ligne / Online - Zoom

10h     : Première session


Osamu Nishitani, matin, La vie philosophique de Jean-Luc Nancy au-delà de la métaphysique occidentale
Ryosuke Kakinami (Japan), Re-commencement, reprise -- de la pensée
Takashi Ichikawa (Japan), La foi et la démocratie
Marguerite la Caze, (Queensland, Australia)  Jean-Luc Nancy and D’ailleurs, Derrida
Discussion 


11h15   : Pause
11h30   : Deuxième session


Federico Ferrari, Les idolâtres
Tomas Maia (Portugal): Incroyable présence
Boyan Manchev (Bulgarie), L'insurrection de la pensée, Jean-Luc Nancy
Satoshi Ukai, Trois questions que j'ai posées un jour à Jean-Luc Nancy
Discussion 


12h45 : Pause 
13h30 : Troisième session


Benoît Goetz (France), Un maître particulièrement amical
David Zerbib (EU), Jean-Luc Nancy et la déclosion de l'Esthétique
Safaa Fathy (France), Noli me tangere - L’expérience de la liberté
Discussion


14h30 : Pause
14h45 : Quatrième session


Mathilde Girard (France) TBA 
Zeynep Direk (Turkey) Jean-Luc Nancy and the End of Philosophy
Camille Fallen (France), Jean-Luc Nancy, Porté(e)s de la pensée
Discussion


15h45 : Pause
16h45 : Cinquième session


Alexander García Düttmann (Germany) et Juan Manuel Garrido (Chili), “De quel côté ça tombe” ; leçon de Jean-Luc Nancy 
Aïcha Liviana Messina (Chili), La maladie du monde
Discussion


17h45 : Pause
18h     : Sixième session


Maria de Rosario Acosta (Colombia), The unstoppable murmur of being together
Andrea Potesta (Chili),  Une voix dans le desert
Frédéric Neyrat (US), La nécessité d'infinir : le "Que faire ?" de Jean-Luc Nancy
Discussion